LA TRAVERSE, QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR LES TERRITOIRES ? 

L’association s'est fixée pour objectif d’accompagner les territoires dans leurs démarches de transition écologique et sociale, pour accroître leur résilience face aux effets conjoints du dérèglement climatique et de la fin de l’accès à une énergie abondante et bon marché. 

 

Une notion-clé : la résilience

La Traverse prône une réelle prise en compte de la résilience locale comme concept structurant de l'action publique locale. La résilience est comprise ici comme un moyen de libérer les territoires de leur dépendance excessive envers l’économie mondiale, en les faisant investir dans leurs propres ressources pour répondre à des besoins locaux. L'intérêt d'une telle démarche est de répondre simultanément aux besoins de mitigation et d’adaptation, dans la mesure où cette sortie de la dépendance aux circuits mondialisés permet à la fois de diminuer la contribution au changement climatique, et de préparer les territoires aux transformations qui les attendent. 

Un terrain privilégié : les campagnes

L'association accorde une importance particulière aux territoires ruraux, et, sans s'y cantonner, forme le souhait d'une prise en compte systématique des "campagnes" dans la structuration des stratégies locales de transition. Souvent mis à l'écart de logiques d'aménagement qui ne voient d'intérêt que dans le développement des modèles urbains et métropolitains, les territoires ruraux représentent pourtant des espaces propices à la mise en place de démarches systémiques de résilience, surtout au regard des enjeux liés à la relocalisation des activités. Le tour de France des territoires ruraux, relaté dans la série radio La Traverse, a permis de documenter et de conforter cette conviction. 

Un moyen : la mise en récit

L'élaboration de stratégies territoriales de transition nécessite ainsi de prendre en considération l'histoire, la culture et l'identité locales. La conduite du changement doit s'accompagner d'une approche narrative : le récit est alors un moyen précieux de la mobilisation, dans la mesure où il contribue à créer un sentiment d'appartenance, et des références communes autour desquelles se rassembler. Il permet en cela de mettre en cohérence les évolutions de l'action locale et d'y faire correspondre un scénario d'avenir qui favorise la mise en mouvement.

Une méthode : l'immersion

La Traverse défend l'idée selon laquelle le travail d'accompagnement des territoires doit nécessairement impliquer une forme d'immersion. Dans une perspective de développement local, l'équipe propose un accompagnement de proximité structuré autour d'occupations temporaires et de résidences. Ces temps permettent d'élaborer, avec l'appui étroit des acteurs en présence localement, des stratégies de transition opérantes et adaptées aux besoins et ressources du territoire. 

©2019 by La Traverse

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now